18-07-2005
Le 1er RALLYE DU MUSÉE INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE de Genève s’est déroulé du 24 au 26 juin dernier .

consulter l'article

piecesauto.fr: pieces automobile discount

L’HOMME ET L’AUTOMOBILE

La première liberté est celle de se mouvoir à travers l’espace où nous vivons. Dans la grande et passionnante Histoire de la locomotion, l’automobile représente le vecteur déterminant de la démocratisation de la mobilité individuelle et collective et ceci aussi bien dans les sociétés industrialisées que dans les pays émergents. A partir du milieu du 19ième Siècle on assiste à la naissance et à la mise en place des éléments précurseurs qui vont fonder l’identité de cette nouvelle mobilité dont le développement, au cours du 20ième Siècle, fera de celui-ci “Le Siècle de l’automobile”.

De l’époque des pionniers, bricoleurs de génie, mécaniciens ou ingénieurs, jusqu’à nos jours, c’est non seulement l’Histoire de l’automobile dans sa diversité qui nous est contée, mais c’est aussi l’Histoire d’une pluralité de civilisations qui s’entremêlent de plus en plus, justement à cause d’une mobilité croissante, au point qu’on constate au début du 21ème siècle un phénomène de globalisation, d’ailleurs très contesté par certains. Mais si on cherche un point commun à toutes les sociétés contemporaines, c’est l’utilisation de l’automobile comme moyen de mobilité qui conduit vers une standardisation des modes de vie. L’automobile va marquer profondément de son empreinte notre manière de vivre, nos comportements, notre environnement, notre vision du monde. Le réseau de voies de communication, l’urbanisation, les paysages, la géographie dans son ensemble vont être irrémédiablement transformés, une aventure unique dans toute l’Histoire de l’humanité. Les sciences, les techniques, l’économie, la politique, la philosophie, les arts, la culture, les sports, les loisirs, etc., à titres divers, ont participé au développement de l’automobile et de son industrie.

Outil de travail, instrument de loisirs, quelle que soit la vision que l’on porte sur l’automobile, elle reste et demeure pour beaucoup une source de rêve et de passion. L’épopée des grands raids intercontinentaux a marqué les esprits de nos aïeuls. La course automobile a forgé des destins de légendes. Les sculptures mobiles que furent les voitures dessinées par des stylistes et façonnées par des carrossiers de talent, fascinent petits et grands, toutes générations confondues. Une esthétique nouvelle est apparue, transformant le char à bancs rustique aux formes cubiques d’antan en un objet aux lignes pures, souples et fluides. Un art nouveau est né propre à l’esthétisme automobile: le design, un art où se côtoient le technicien et l’artiste, le philosophe et l’ingénieur. L’histoire de l’automobile est étroitement liée à celle des autres moyens de locomotion comme le vélo, la moto, mais aussi le train, l’avion et le bateau.

Dans le domaine artistique comme le cinéma par exemple il existe maintes complicités. Des centaines, voire des milliers de films de fiction, de films documentaires ou de films publicitaires illustrent les liens tissés au fil du temps entre l’automobile et le 7iéme Art. L’affiche, l’image, la bande dessinée et bien d’autres exemples peuvent illustrer le rôle joué par l’automobile dans l’art et la culture au cours du 20ième Siècle.

Une caractéristique de l’automobile dans la vie contemporaine est son don d’ubiquité. Elle touche bien des facettes de notre vie quotidienne. C’est ce mélange d’utilité et de rêve qui fait que l’automobile s’insère dans la vie de tous et dans toutes les classes de la société. Mais cette ubiquité est aussi une source d’interrogations multiples. Les villes du monde entier subissent des embouteillages. L’impact du moteur à combustion sur l’environnement est un problème majeur auquel nous devons faire face à l’aube du 21ième Siècle.

UNE ENTITÉ CULTURELLE ET UN CARREFOUR D’ÉCHANGES

Avec le potentiel formidable que représente l’Histoire de l’automobile, il est possible de développer, dans cette ville de Genève un espace de réflexion et de pédagogie, de rencontres et d’échanges à l’instar des autres grands musées modernes comme “The Smithsonian Museum of Arts and Industries” à Washington, “The Detroit Sciences Center” dans la capitale mondiale de l’automobile, ou “The Power House” à Sydney. Un lieu dédié aux hommes et aux femmes, connus ou inconnus, qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire de cet étonnant phénomène. Un lieu de partage des connaissances et de préservation d’un patrimoine humain, technologique et artistique unique à la fois centre international de la locomotion et musée automobile.

À côté de l’entité muséographique, le site peut s’adapter à une foule de manifestations pouvant drainer un large public qui n’est pas obligatoirement tourné vers la “chose” automobile, mais vers l’un ou l’autre des aspects qu’elle recouvre. Cela peut-être le voyage, le vêtement, la bagagerie, l’horlogerie, l’ébénisterie, la peinture, la sculpture, mais aussi la création de décors, la miniature, les maquettes, l’automobilia, la vente aux enchères, l’organisation de soirées événementielles, l’accueil de manifestations aussi diverses que variées permettant de rentabiliser le site et d’animer les espaces consacrés aux collections, les valoriser et les faire connaître à un vaste public.